Et de Trois !

(Crédits: EUTM Mali)
Le bataillon « Sigui » (buffle en Bambara) est le troisième bataillon malien formé par la mission européenne. Le buffle est l’animal tutélaire du Mali. (Crédits: EUTM Mali)

(BRUXELLES2) La formation du troisième bataillon malien par la mission européenne (EUTM Mali) a officiellement pris fin ce samedi 7 décembre. Durant dix semaines d’entrainement, le bataillon « Sigui » a « amélioré ses savoir-faire de combat de même que sa capacité à planifier et conduire des opérations dans un cadre tactique réaliste, auquel ils pourront être confrontés après leur déploiement », annonce un communiqué de presse.  Le dernier exercice de formation a eu lieu du 2 au 4 décembre, dans la région du nord de Koulikoro « où des forces ennemies s’étaient emparées de la ville de Banamba, à partir de laquelle ils étaient en mesure  de lancer des  raids, menaçant ainsi la ville de Koulikoro ». Deux Mirage 2000, avions de chasse de la force française Serval, ont pris part à l’exercice, dans le cadre de l’évaluation des équipes TACP du bataillon (patrouille de contrôle aérien tactique). L’exercice a été un succès. Le bataillon Sigui a prouvé sa capacité à conduire une manœuvre coordonnée autonome de niveau de groupe tactique interarmes (GTIA), dans le cadre d’une offensive menée par des éléments armés.

 Lire aussi:

Leonor Hubaut

© B2 - Bruxelles2 est un média en ligne français qui porte son centre d'intérêt sur l'Europe politique (pouvoirs, défense, politique étrangère, sécurité intérieure). Il suit et analyse les évolutions de la politique européenne, sans fard et sans concessions. Agréé par la CPPAP. Membre du SPIIL. Merci de citer "B2" ou "Bruxelles2" en cas de reprise Leonor Hubaut est journaliste. Diplômée en relations internationales de l'Université Libre de Bruxelles (mention mondialisation). Elle couvre pour B2 le travail du Parlement européen, les missions de la PSDC et les questions africaines. Spécialiste du Sahel.