Le « rezzou » saharien de la France

51Ux8u84epL._SY445_(BRUXELLES2) Rédigé pendant les quatre premières semaines de l’Opération Serval, cet essai (*) entend expliquer « les modalités d’une intervention française inédite au coeur du Sahel ».

Sous la direction de Thomas Flichy, une douzaine de contributeurs (autour d’un fort noyau de Sciences Po. et des Ecoles de Coëtquidan), assimilent l’intervention à un « rezzou », c’est à dire, un raid rapide en territoire ennemi destiné à piller les ressources de l’adversaire. Il ne s’agit pas d’une analyse de l’opération en cours mais de contextualiser et de faire comprendre les enjeux et circonstances de cette guerre. L’ouvrage rappelle l’intérêt des actions civilo-militaires et le potentiel économique du Mali aux richesses naturelles non négligeables. Il s’interroge sur l’universalisme du terrorisme, question centrale dans la base juridique de l’intervention. Déclenchée soudainement le 11 janvier 2013, l’opération militaire Serval au Mali n’a pas manqué de susciter la surprise. Elle marque surtout une inflexion sensible de la politique étrangère française en Afrique et « pourrait conduire la France, après des années d’apparent désengagement, à reprendre toute sa place sur le théâtre africain ».

La question de la coopération avec les autres pays africains est introduite, en rappelant l’ivoirien Félix Houphouët-Boigny pour qui l’Europe et l’Afrique ne pouvaient vivre, progresser et prospérer, indépendamment de tout échange. Face à la menace pour l’Europe (et ses intérêts stratégiques) que représente l’arc qui s’étend de l’Afghanistan au Golfe de Guinée, « c’est à la France de proposer à l’Union européenne et aux États de l’Afrique de l’ouest une nouvelle forme d’intervention diplomatique et militaire, excluant la tutelle d’antan et responsabilisant les acteurs africains locaux et nationaux, afin d’assurer le maintien de la paix. »

Thomas Flichy (directeur), ainsi que Grégoire Mathias et Jérôme Pâris seront au siège de l’OTAN (Luns Auditorium), le lundi 4 octobre pour présenter l’ouvrage.

(*) Opération Serval au Mali, L’intervention française décryptée, par le groupe Synopsis sous la direction de Thomas Flichy, éditions Lavauzelle, 14,80 €, 123 pages.