Mon candidat, c’est lui !

Antonio Vitorino, Jacques Delors, Pascal Lamy (© NGV / Bruxelles2)
Antonio Vitorino, Jacques Delors, Pascal Lamy (© NGV / Bruxelles2)

(BRUXELLES2) Jacques Delors a été on ne peut plus clair lors du grand oral de la Première RTBF / Le Soir ce week end. S’il a un candidat en tête pour “réinventer l’Europe” et insuffler un nouveau souffle à la Commission européenne, c’est lui… « Pascal Lamy» Son ancien chef de cabinet, ancien commissaire au Commerce et qui vient tout juste de quitter ses fonctions à la tête de l’OMC est « le meilleur candidat » selon lui. « Dans tout son travail, Pascal Lamy a montré sur a liberté économique nécessite des marchés mais aussi une régulation » (Pour écouter l’émission animé par mon confrère, Arnaud Ruyssen, c’est ici, à la 27e minute).

S’il y avait un doute, regardez cette photo que j’ai prise dans les coulisses. Les deux complices se retrouvent ensemble, l’un déterminé, l’autre pas mécontent du tout. A leurs côtés, tout sourire, également, Antonio Vitorino, président de l’Institut Notre Europe, et ancien commissaire à la Justice et aux Affaires intérieures (sous Romano Prodi). Et ils ont beaucoup parlé, assis sur un canapé…

Effectivement, ce candidat a son charme : un poil social, un rien libéral, techno mais pas trop, bon connaisseur de la mécanique européenne et de plusieurs de ses chefs d’Etat et/ou de gouvernement.

D’ailleurs les lecteurs de B2 ne s’y étaient pas trompés. Lors d’un petit sondage maison effectué sur ce site il y a quelques semaines, Pascal Lamy arrivait nettement en tête (avec un tiers des voix) devant Martin Schulz ou Mario Monti. Bien entendu, un tel sondage n’a aucune valeur scientifique. Mais il donne tout de même une indication au moins sentimentale…

SondagePresidentCommissionB2

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).