Méfiez-vous des clés Usb, surtout russes. Herman lance l’alerte

Les spécialistes russes ont inventé une clé USB qui fait office de compteur Geiger (crédit : Voix de la Russie). Apparemment les clés russes ont d'autres vertus que de mesurer la radioactivité...
Les spécialistes russes ont inventé une clé USB qui fait office de compteur Geiger (crédit : Voix de la Russie). Apparemment les clés russes ont d’autres vertus que de mesurer la radioactivité…

(BRUXELLES2) Les petits cadeaux sont habituels dans les rencontres internationales. Elles prennent la forme d’une bouteille de vin, d’une cravate et de la désormais habituelle clé USB, contenant diverses informations sur la conférence.

Les services secrets allemands à la rescousse

L’habitude a été respectée au G20 à Saint Petersburg où chaque dirigeant a reçu clé Usb et chargeur GSM. Alerté, Herman Van Rompuy, le président du Conseil européen, a confié ces précieux cadeaux aux services secrets allemands, comme le révèle le Corriere et la Stampa aujourd’hui. Conclusion des experts informatiques : « la clé USB et les câbles électriques sont adaptés pour la collecte illégale de données des ordinateurs et des téléphones portables ».

Commentaire : Celui qui n’est pas espionné aujourd’hui n’est aujourd’hui pas digne de gouverner ! D’une certaine façon c’est rassurant de savoir que le président du Conseil européen constitue une cible potentielle d’écoute. A ceux qui doutaient de l’utilité du président du Conseil européen, c’est désormais prouvé 🙂

Plus sérieusement… cette affaire vient, à point nommé. Cela permet de relativiser le NSA-Gate et les révélations d’écoutes par l’agence américaine. Cette affaire rappelle que les écoutes ou tentatives d’espionnage les plus nombreuses et « hostiles » ne viennent pas des Américains mais des Russes ou des Chinois. Il est ainsi de notoriété quasi-publique que la moitié des diplomates chinois ou russes en poste à Bruxelles ont une conception de la diplomatie davantage fondée sur « l’écoute » que sur la parole… Cette révélation intervient aussi alors que les tensions entre Russes et Européens vont aller croissants à l’approche du sommet du partenariat oriental, prévu pour fin novembre.

Lire aussi : La Russie présente à l’Ukraine la facture

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).