Piraterie maritime

Neuf pirates arrêtés dans une opération combinée (Maj)

Le HMAS Melbourne arrête 2 skiffs pirates (crédit : CTF151/Marine australienne)
Le HMAS Melbourne arrête 2 skiffs pirates (crédit : CTF151/Marine australienne)

(BRUXELLES2) Les forces maritimes anti-piraterie n’ont pas mis longtemps à appréhender les pirates qui avaient attaqué deux navires dans l’océan indien ces derniers jours. Le super tanker britannique Island Splendor, battant pavillon de Hong Kong, avait été attaqué vendredi dernier (11 octobre) et un navire de pêche espagnol ce lundi (14 octobre). Les pirates ont été stoppés en mer d’Arabie le lendemain (15 octobre) vient-on d’apprendre.

Luxembourgeois en l’air, Australiens et Néerlandais en mer

Les attaquants ont été suivis à la trace du haut du ciel par un avion de patrouille luxembourgeois, basé aux Seychelles (qui participe à l’opération européenne EUNavfor). En mer, plusieurs navires ont participé dont le navire-amiral de l’opération EUnavfor, le néerlandais Johan de Witt (L-801) et le navire australien HMAS Melbourne (FFG-05) qui participe à l’opération CTF-151 (opération anti-piraterie menée sous impulsion américaine). Dans un mouvement combiné, les deux navires ont « bloqué la route vers la côte somalienne » aux pirates raconte un officier néerlandais. Une tactique utilisée assez souvent. Et qui marche… L’hélicoptère de bord Cougar et le drone Scan Eagle ont également été de sortie.

Blocage de la côte et cueillette

C’est le navire australien qui a été à la “cueillette”. L’hélicoptère Seahawk du navire a précisé la position du skiff pirates, qui se trouvait alors à 500 miles des côtes somaliennes. Et l’équipe d’assaut australien a procédé à l’arrestation des neufs pirates. Les deux skiffs et leur équipement ont été détruits. Cette opération a été menée également avec le soutien des navires coréen ROKS Wang Geon (DDH 978) et britannique RFA Fort Victoria (A-387) de la CTF-151 qui a, notamment ravitaillé les navires engagés sur l’opération.

La coordination nécessaire

Comme l’explique le commandant du Zr. Hs Johan de Witt, Frank Foreman, « Il est clair que les pirates opèrent toujours au large des côtes de la Somalie et qu’ils constituent une menace à la mer. La permanence et la bonne coopération des unités navales dans la région sont donc d’une grande importance. »

(Maj) papier mis à jour mardi 22 oct. avec des détails sur l’opération

Lire aussi : Un super tanker attaqué au large de Hobyo. Les pirates sont toujours là avertit Bob Tarrant

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).