Un conseil : buy US

(BRUXELLES2) Le sommet européen convoqué à la fin de l’année avec la « politique européenne de sécurité et défense commune » comme sujet principal s’avère pour l’instant frugal. A lire les différentes notes préparées, on ne mitonne pas de grands projets ambitieux, mais plutôt un patchwork de projets. Et pour cause, chacun a, pour l’instant, opté pour le « repli sur soi » ou un et non le partage en multinational. Le « buy Europe » semble un peu éloigné même si chacun a en ligne de mire la sauvegarde de son industrie de défense et de ses emplois. Mais personne ne songe fortement à défendre une option commune, permettant de sauvegarder ensemble les emplois. Face à ce manque d’options, risque de ne s’imposer qu’une seule option : celle d’acheter US en négociant avec le fournisseur américain, le meilleur prix et les meilleures retombées possibles. Les produits sont disponibles, ils sont offerts (du moins à court terme) au prix le moins cher, et l’offre est « amicale » ; les Etats-Unis étant les alliés des Européens au sein de l’Alliance atlantique. Pourquoi se gêner alors… (NGV)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).