Usage de gaz sarin en Syrie : des preuves évidentes (ONU)

(BRUXELLES2) Le rapport des inspecteurs de l’ONU qui vient d’être publié ne laisse aucun doute. Il y a bien usage d’armes chimiques lors des combats de Ghouta dans la banlieue de Damars (Syrie) le 21 août dernier. Des entretiens avec au moins 50 survivants ainsi que le personnel médical (9 infirmières et 7 médecins ont été interviewés) ainsi que les prélèvements effectués à 30 reprises ne laissent aucun doute. Du gaz sarin a été utilisé, et en grande quantité. Les roquettes sol sol trouvées sur place le prouvent tout comme les diagnostics médicaux effectués ou les examens sanguins. Le rapport contient des photos tant des victimes que du matériel observé sur place Télécharger le Rapport


Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).