124 millions d’euros supplémentaires pour l’Amisom

(Crédits: AMISOM)
(Crédits: AMISOM)

(BRUXELLES2) Alors qu’une grande conférence sur la Somalie est prévue à Bruxelles le 16 septembre prochain, la Commission a annoncé aujourd’hui (9 septembre) une nouvelle « enveloppe de plus de 124 millions d’euros pour renforcer la sécurité en Somalie ». Concrètement, cette nouvelle aide viendra appuyer la mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM).

Un soutien « déterminant »

Le but est de couvrir « différents frais, dont la solde des troupes pour tous les soldats de l’AMISOM, les composantes policière et civile de la mission, ainsi que les coûts de fonctionnement du quartier général de la mission à Nairobi, au Kenya » précise la Commission dans son communiqué. Ce supplément servira à assurer les dépenses « allant du 1er juin au 31 décembre 2013 et portera la contribution globale de l’UE à l’AMISOM à près de 600 millions d’euros ». Il permettra « à l’AMISOM de poursuivre l’exécution du mandat qui lui a été confié par le Conseil de sécurité des Nations unies, à savoir la mise en œuvre d’opérations actives de soutien de la paix en Somalie ».

Un but, stabiliser la Somalie

« L’AMISOM joue un rôle essentiel dans le soutien à la Somalie sur la voie de la stabilité et d’une paix durable, en attendant que le pays puisse assumer la pleine responsabilité de sa propre sécurité » a souligné Andris Piebalgs, commissaire européen chargé du développement.

« Un New Deal pour la Somalie »

Le discours est enthousiaste. Pour accompagner ces progrès, « la Somalie et ses partenaires internationaux s’accorderont, le 16 septembre à Bruxelles, sur un «New Deal» pour l’avenir du pays, qui aidera la Somalie à poursuivre sur la voie de la reconstruction d’un État fragile et de la guérison des plaies d’une nation divisée» a expliqué Catherine Ashton, la Haute représentante de l’UE pour les affaires étrangères. Le but est de réunir « la communauté internationale et le peuple somalien pour obtenir un «pacte» pour la Somalie pour les trois prochaines années ».

Thomas Le Bihan

Etudiant en "Affaires Publiques parcours Gouvernance Européenne" à Paris I. Stagiaire à B2. Suit l'actualité du Parlement européen.

Commentaires fermés.