Feux en Bosnie : les canadairs croates en renfort

(crédit : Ministère croate de la Défense)
(crédit : Ministère croate de la Défense)

(BRUXELLES2) Face aux incendies de forêt en Bosnie-Herzégovine, le centre de réponse d’urgence de l’UE a décidé d’intervenir à nouveau. Deux bombardiers d’eau croates de type Canadair CL 415 de la 93e escadrille anti-feu ont été dépêchés sur place vendredi (23 août), l’un sous le commandement du capitaine Davor Turković, l’autre du capitaine Darko Kučaj. Ceci dans le cadre du mécanisme de la protection civile (*) qui permet de financer l’aide d’urgence. Un premier déploiement d’avions avait eu lieu début août. L’aggravation de la situation a nécessité de réitérer l’opération.

Habitations menacées

Les feux font rage depuis début août en Bosnie-Herzégovine, comme plus généralement dans les Balkans (et au Portugal également). La région de Donja Jablanica est particulièrement la proie des flammes, depuis l’été. L’incendie menaçant des habitations. Malgré l’intervention d’hélicoptères bombardiers d’eaux, menées les 21 et 22 août, le feu dans la zone de Slatina s’est rapidement étendu dévalant les pentes de Okorusa vers les habitations d’un côté et de l’autre, vers la route régionale M-16-2, menaçant l’usine de production hydroélectrique de Jablanica. La Bosnie-Herzégovine ne dispose que des hélicoptères bombardier d’eau, qui ne suffisent pas à venir à bout des flammes.

Escadrille anti-incendie du ministère de la Défense

Le gouvernement de Sarajevo a donc sollicité l’aide européenne et celle de son voisin, la Croatie. La décision de principe sur la participation d’équipages croates de lutte contre les incendies avait été prise par le gouvernement croate, lors d’une réunion téléphonique le 7 Août, avec l’approbation préalable du président croate et du commandant suprême des Forces armées, avec déploiement immédiat. Les effectifs aériens anti-incendies de la Croatie dépendent, en effet, du ministère de la Défense qui dispose notamment de 6 Canadairs CL 415 et d’hélicoptères Mi-8 et 177-S aménagés en bombardiers d’eau.

(*) le mécanisme concerne 32 pays (les « 28 » Etats membres + Islande, Liechtenstein, Norvège et Fyrom/Macédoine.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Commentaires fermés.