Réaction discrète après la visite de Poutine en Abkhazie

Le dirigeant abkhaze, Alexandre Ankvab, et Vladimir Poutine (crédit : Ria Novosti / Aleksey Nikolskii)
Le dirigeant abkhaze, Alexandre Ankvab, et Vladimir Poutine (crédit : Ria Novosti / Aleksey Nikolskii)

(BRUXELLES2) L’Union européenne a réagi le plus discrètement possible à la visite du président russe, Vladimir Poutine, en Abkhazie, cette région sécessionniste de Géorgie, qui échappe depuis 1994 à l’autorité de Tbilissi. C’est la délégation de l’UE en Géorgie qui a délicatement protesté dans un communiqué envoyé à la presse soulignant que cette visite n’est « pas compatible avec les principes de souveraineté et d’intégrité territoriale ». La délégation rappelle également l’importance qu’attache l’Union européenne à « la résolution pacifique des conflits dans la région et appelle à un engagement important de toutes les parties concernées » (*).

Le soutien russe continuera

Vladimir Poutine s’est rendu dimanche (25 août) à Pitsounda où il a rencontré son « homologue » abkhaze Alexandre Ankvab, selon l’agence Ria Novosti. Officiellement, il s’agit d’une « visite de travail ». « Les deux dirigeants ont discuté de problèmes de la coopération bilatérale dans l’optique des intérêts de leurs pays ». Le président russe a assuré l’Abkhazie, comme l’Ossétie du sud, de la continuité du soutien et de son assistance. Il faut souligner que ce n’est pas la première visite du dirigeant russe depuis la reconnaissance de l’indépendance des deux anciennes provinces géorgiennes (Abkhazie et Ossétie du Sud) fin août 2008. Il s’était, en effet, rendu en août 2009 en Abkhazie, célébrant par là-même, le premier anniversaire de l’intervention russe dans la région. La tenue des jeux olympiques d’hiver à Sotchi, début 2014, tout près de la frontière abkhaze, n’est sans doute pas étrangère à cette nouvelle visite.

(*) The Delegation recalls that the EU does not consider these visits compatible with the principles of sovereignty and territorial integrity of states. The Delegation reiterates EU’s firm support for Georgia’s sovereignty and territorial integrity within its internationally recognized borders. The Delegation also underlines the importance attached by the EU to a peaceful conflict resolution in the region and calls for strong commitment by all concerned parties in this regard.