Chypre, base arrière pour l’intervention en Syrie (Maj3)

PlanBaseAkrotiri
La zone de souveraineté britannique d’Akrotiri qui va bien au-delà de la base de la RAF (crédit : B2 / Google)

(BRUXELLES2) Des avions de guerre et des avions de transport militaires sont arrivés en renfort sur la base britannique d’Akrotiri à Chypre. Une information qui n’a(vait) pas encore reçu de confirmation officielle (*). La présence de C-130 est cependant attestée par des pilotes d’avions commerciaux qui ont remarqué également la présence de formations d’avions de chasse sur les radars, selon des témoignages recueillis par The Guardian. Des résidents dans l’ile ont témoigné de ce regain d’activité depuis 48 heures.

    La base de la RAF de Akrotiri (crédit : B2 / Google) - repérage satellite plus ancien, apparemment
La base de la RAF de Akrotiri (crédit : B2 / Google) – repérage satellite plus ancien, apparemment

Cette information est vraisemblable tant la base de Akrotiri a un intérêt évident dans ce qui peut ressembler à une préparation d’action militaire. D’abord, son emplacement, à environ 218 miles de l’aéroport international de Damas (environ 350km) et 150 miles de la cote syrienne, présente de nets avantages. Ensuite, ce n’est pas une base située dans un pays étranger. Mais un territoire britannique qui englobe non seulement la base mais aussi des villages et habitations civiles.

La base RAF se situe à 218 miles de l'aéroport de Damas (crédit : B2 / Google)
La base RAF se situe à 218 miles de l’aéroport de Damas (crédit : B2 / Google)

Les bases britanniques à Chypre — Akrotiri et Dhekelia — ne sont ainsi pas incluses dans le territoire de Chypre mais sont une « zone de souveraineté » britannique pour reprendre la terminologie officielle. Elles sont également hors de la juridiction de l’Union européenne (cf. art. 355 Traité UE). C’est donc un véritable porte-avion terrestre, avec une certaine discrétion en plus et l’extraterritorialité en prime.

La RAF confirme… un exercice !

(Maj) La Royal Air Force avait confirmé la présence d’avions de chasse et de pilotes en nombre mais uniquement pour un « exercice ». Dix avions Typhoon, les pilotes et les éléments de soutien du 29 (Reserve) Squadron de la base RAF Coningsby doivent être déployés à Akrotiri, pour un exercice de routine. « perpétuant une longue tradition du personnel de la RAF de tirer partie des installations d’entraînements et des quasi-garanties de beau temps que présente la base », annonce le site de la RAF. C’est sûr, le climat est la raison principale de ce déploiement. Durant cet entraînement, « les pilotes vont assurer une palette variée de missions, leur permettant d’utiliser les connaissances nécessaires pour pleinement utiliser la capacité d’action au combat de l’avion multirôle Typhoon ». La majorité du personnel vient du 29(R)Squadron mais l’effectif doit aussi inclure des avions Hawk du 100 Squadron. Durée de l’entraînement : 3 semaines. (Maj2) Exercice qui aurait été reporté annonce la presse britannique…

TyphoonsBaseDellColleItalieOperLibye@UK(Maj2) La Royal Air Force a confirmé le déploiement de 6 intercepteurs Typhoon à Chypre jeudi matin (29 aout), comme partie de la planification en cours d’urgence. « Ceci est une mesure de précaution, dans le but de protéger les intérêts britanniques et la défense de notre zone de souveraineté à un moment de haute tension dans la région. Ce mouvement est destiné uniquement pour des opérations défensives, air/air uniquement » précise le communiqué. « Ils ne participent pas à une action militaire contre la Syrie ». Et comme la RAF a, malgré tout, le sens des sous-entendus, elle a pris soin pour illustrer son propos de montrer des Typhoons se préparant au décollage sur la base de Gioia Dell Colle en Italie lors de l’Operation Ellamy (en Libye), la légende étant explicite.