Afrique EstMissions Opérations

[Portrait] Eucap Nestor. Un diplo remplace un amiral

(BRUXELLES2) L’amiral français Jacques Launay qui commande la mission européenne de renforcement des capacités maritimes (EUCAP Nestor) depuis sa mise en place (difficile) va quitter ses fonctions dans quelques jours (lundi sans doute). Les lecteurs du Club en étaient déjà informés (lire : Changement de cap à Eucap Nestor ?). Et c’est un diplomate, français, bon connaisseur de la région devrait le remplacer. Selon nos informations, ce devrait être Etienne de Poncins, actuellement ambassadeur de France à Nairobi. Son nom n’est pas totalement inconnu à Bruxelles et dans la région. Etienne a été membre du secrétariat de la Convention européenne, qui a abouti à la Constitution européenne, alias le Traité de Lisbonne ; et il est l’auteur d’un petit ouvrage “Le Traité de Lisbonne en vingt-sept clés” à lire pour ceux qui veulent avoir un avis éclairé sur le nouveau Traité. Conseiller de presse au sein de la Représentation permanente de la France auprès de l’Union européenne (sept 2003-mars 2005), il a été ensuite directeur du cabinet de la Ministre aux Affaires européennes Claudie Haigneré (mars-juin 2005) puis Catherine Colonna (juin 2005-Mai 2007). Puis il est parti en Bulgarie comme ambassadeur (2007-2010) avant d’atterir à Nairobi (auprès du Kenya et de l’ONU).

Diplômé de l’ENA (promotion Jean Monnet) en 1990 et licencié en histoire à Paris Sorbonne en 1985, Etienne de Poncins franchit les portes du quai d’Orsay en février 1990, comme Rédacteur à la Direction de la coopération européenne du ministère des Affaires étrangères. Il a une première expérience de cabinet auprès de Alain Lamassoure, comme conseiller technique de celui qui est alors le Ministre délégué aux affaires européennes (avril 1993 – juin 1995). Il fait un premier séjour à la Représentation permanente auprès de l’UE en charge notamment des relations avec les pays méditerranéens (juin 1995 – janvier 1999) puis part à l’Ambassade de France à Varsovie comme Premier conseiller (janvier 1999 – février 2002).

Commentaire : le choix d’un diplomate à la tête d’une mission civile de gestion de crises peut surprendre. Ce n’est pas une première. L’ambassadeur allemand, H. Haber, dirigeait ainsi la mission européenne d’observation en Géorgie (EUMM Georgia). Et la spécificité de la mission EUCAP Nestor, qui s’étend sur plusieurs pays de l’Océan indien, appelle tout le talent d’un diplomate, car il faut jongler avec les intérêts et les usages de pays fort différents.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Une réflexion sur “[Portrait] Eucap Nestor. Un diplo remplace un amiral

Commentaires fermés.