Des marins de l’Albedo déplacés sur un autre navire aux mains des pirates

Le FV Naham 3 attaché à l'épave du MV Albedo (Crédits: EUNAVFOR)
Le FV Naham 3 attaché à l’épave du MV Albedo (Crédits: EUNAVFOR)

(BRUXELLES2 – exclusif) Que sont devenus les otages du MV Albedo après que le navire ait coulé ? Cette question, nous nous l’a sommes déjà posée (lire : (lire aussi: Les marins du Mv Albedo sont-ils en vie ?). Mais B2 a pu recueillir les derniers éléments de situation, directement, auprès du contre-amiral Bob Tarrant, chef de l’opération anti-piraterie de l’Union européenne dans l’Océan indien (EUnavfor Atalanta), lors de son passage à Bruxelles pour le comité militaire. Le bateau était en mauvais état au moment du naufrage. Mais il semblerait que plusieurs marins aient été transférés sur un autre navire aux mains des pirates.

Un navire en mauvaise état, dans la zone de mousson

Le navire « n’était pas dans une zone d’ancrage protégée mais à deux miles au large des cotes et directement dans la zone de la mousson » explique le contre-amiral. « Et durant cette période de 18 mois (depuis sa capture en 2010), c’est clair que le navire était devenu incapable de naviguer. Beaucoup d’eau avait infiltré le navire. Pendant plusieurs mois, l’eau était contenue par des pompes« .

Certains otages toujours en vie

Depuis la capture du navire « son équipage était resté à bord » selon les éléments recueillis par Eunavfor. « Pour le moment, notre analyse de la situation est que l’Albedo a coulé et que l’équipage, d’après ce que l’on sait à été déplacé vers le Naham 3 assez proche, et qu’ils sont détenus à bord. Les photos montrent que le Naham 3 est toujours attaché à l’Albedo » rapporte Bob Tarrant.

NB : Le Naham 3 est un navire de pêche thaïlandais, sous pavillon d’Oman, capturé par les pirates en mars 2012, au large de la Somalie, et transformé en bateau mère (source : base de données B2)

EUNAVFOR surveille… mais rien de plus

«  Il n’y a rien que l’on puisse faire de sensé et de sûr, sans attenter à la sécurité des otages. Nous surveillons la situation de façon très importante. il y a de nombreux scénarios qui peuvent se produire. Et nous verrons si nous pouvons y répondre. Mais nous avons un navire, qui est assez proche — pas à coté mais proche — de l’épave de l’Albebo et du Naham 3. »

Aucune certitude sur le sort des marins

«  Nous avons vu les rapports concernant le fait qu’il y aurait eu des pertes. Mais je n’ai pas de chiffres concrets. Nous avons mené des recherches, depuis 4 ou 5 jours, autour du canot de sauvetage retrouvé sur la plage. Mais nous n’avons pas vu de personnes dans ou autour du canot. Il ne faut cependant pas sous-estimer la météo avec la mousson. C’est une période très, très difficile et rude. »

Un pavillon iranien

Comme le rappelle la porte-parole de la mission, « le navire est sous pavillon malaisien. Mais il appartient à des Iraniens. C’est à eux de négocier et de décider d’une éventuelle opération pour reprendre le navire. L’équipage vient de plusieurs pays. Mais aucun d’eux ne vient d’Europe. Mais nous savons que les pirates ont menacé plusieurs fois de s’en prendre aux otages en cas d’opération ».

La mission d’Eunavfor n’est pas de libérer les otages

« Nous sommes en relation avec John Steed qui s’occupe de la situation des otages au sein du Bureau politique des Nations-Unies pour la Somalie et négocie avec les pirates au nom des familles. » Mais il rappelle que « Nous sommes là pour prévenir et dissuader la piraterie. Mais notre mission n’est pas gérer la situation des otages ». « Nous savons aussi qu’il y a des groupes qui essaient de négocier avec les pirates pour libérer les otages, les membres d’équipage de l’Albedo. Et nous leur souhaitons bonne chance. »

NB : La responsabilité appartient en effet à l’armateur, et aux différents pays concernés (Etat du pavillon ou de l’armateur et pays dont les nationaux sont retenus en otage).

Thomas Le Bihan

Etudiant en "Affaires Publiques parcours Gouvernance Européenne" à Paris I. Stagiaire à B2. Suit l'actualité du Parlement européen.

Commentaires fermés.