Kosovo. Bllaca, homme du SHIK, condamné

(B2) Le tribunal de Pristina a jugé coupable de meutre aggravé Nazim Bllaca et l’a condamné à 4 ans et demi de prison (lire aussi : Bllaca plaide coupable). Agent du service « action » de l’UCK (le SHIK), bras armé du parti de l’actuel Premier ministre, H. Thaci (PDK), Bllaca a reconnu dans des confessions qui ont secoué le petit monde du Kosovo, de plusieurs meurtres, notamment de responsables du parti concurrent du PDK, le LDK de Ibrahim Rugova. La prise de pouvoirs du PDK s’est, en effet, avérée plus que sanglante, en 1999, durant et après l’intervention de l’OTAN.

Il a été placé immédiatement en détention au prononcé de la peine. Mais, ayant passé déjà 1 an en détention entre novembre 2009 et novembre 2010, ce temps sera décompté.

Les juges européens et du Kosovo ont appliqué le code pénal en vigueur au moment des faits, c’est-à-dire celui de la province autonome socialiste du Kosovo et de la république fédérale socialiste de Yougoslavie, aujourd’hui repris aux articles 31 et 179 du code pénal du Kosovo.

(Nicolas Gros-Verheyde)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).