Inondations en république Tchèque : l’armée mobilisée

(crédit: ministère tchèque de la Défense / CTK)

(BRUXELLES2) Une bonne partie de la république Tchèque est sous les eaux. Le gouvernement a décrété, dimanche soir, l’état d’urgence dans toutes les régions de Bohême (sauf à la région de Pardubicky à l’est).

Plus de 2 000 militaires ont été mobilisés au titre du plan de secours, indique le ministre de la Défense, Vlastimil Picek. Des éléments en alerte sont « prêts à l’évacuation et au secours de la population, la construction éventuelle d’abris, la protection des routes et des travaux de terrassement » indique le ministère. Un hélicoptère militaire W-3A Sokol de la 24e base de la force aérienne de transport de Prague-Kbely a été mobilisé pour évacuer un homme dans la région Na Chalupách. Les autres hélicoptères de l’armée sont en alerte. 2 personnes sont décédées et plusieurs autres sont portées disparues.

A Prague, l’état d’alerte maximal a été décrété, certains stations de métro fermées et la circulation automobile restreinte dans certaines zones. L’hôpital Na Františku, situé à proximité de la Vltava, a commencé d’être évacué, de même que certains animaux du zoo, selon l’agence CTK. Plus de 300 soldats sont à l’oeuvre. 200 soldats de la 4e brigade de déploiement rapide de Zatec et Chrudim, ont été déployés pour aider à la construction de digues dans le centre historique ; 100 autres soldats de la 4e Brigade d’intervention rapide avaient déjà été déployés dans l’après-midi à la demande de la Mairie de Prague.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).