Un diner pour le Mali et des premières contributions

 

(BRUXELLES2) C’est par un diner de travail ce mardi soir (14 mai), que président du Conseil européen, Herman Van Rompuy,  a reçu les chefs d’Etats ou de Gouvernement qui participeront demain à la Conférence de Haut niveau des donateurs pour le développement du Mali qui se tiendra à Bruxelles. Objectif : « échanger des vues avec les dirigeants de la région sur les besoins au Mali et dans le Sahel ».

Engagement européen

Le président du Conseil européen entendait affirmer plusieurs points. Tout d’abord « l’engagement ferme et dans la durée de l’Union européenne pour soutenir le Mali », ensuite « le rôle essentiel que les Etats de la région jouent et devront continuer à jouer » et « l’ampleur régionale et pluridimensionnelle des efforts européens qui s’inscrivent dans une stratégie globale pour le Sahel ».

Les premiers chiffres des dons

Plus tôt dans l’après-midi, le président de la Commission, José-Manuel Barroso a annoncé que l’Union allait engager « 520 millions d’euros pour le Mali entre 2013 et 2014 » ce qui « représente plus d’un quart » de ce qui est attendu à la fin de la conférence de demain. Le Mali évalue, en effet, ses besoins à environ 2 milliards d’euros. Mais le président malien Traoré a déjà expliqué à Bruxelles devant la presse que « si on arrive à 1,5 ou 1,6 milliards on pourra dire que le compte y est. De toute façon, dans une semaine ou dans un mois, il est évident que l’UE et la communauté internationale injecteront plus que ça ». Des sources diplomatiques françaises parlent d’une contribution de l’ordre de 280 millions d’euros pour la France.
À lire aussi sur B2  : les articles sur EUTM Mali

Comments are closed.