Poutine, criminel finlandais ?

(BRUXELLES2) C’est en Finlande. La police judiciaire vient de découvrir que le nom du président russe figure dans son fichier de personnes soupçonnées de crimes. Information révélée par MTV3 une des chaînes finlandaises de télévision. Bavure ou lapsus, une enquête est en cours. « Une telle inscription est contraire à la loi » a relevé placidement le chef de la police, Mikko Paatero, comme le rapporte le quotidien Helsingin Sanomat, le 13 avril. Pour savoir ce que Poutine a fait ? Non. Il faut absolument découvrir celui qui a incorporé ce nom dans ce fichier infamant. Et l’autre qui a fait fuiter l’information dans la presse. Deux dangereux criminels. En attendant la diplomatie finlandaise est dans ses petits souliers. Et le ministre des Affaires étrangères, Erkki Tuomioja a été obligé de s’excuser platement auprès de son homologue russe, Dimitri Lavrov.

 

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).