Exercice commun Otan-Russie de détection d’explosifs … en juin

La station Bibliothèque François Mitterrand où devrait être testé STANDEX en juin (Crédits: OTAN)

(BRUXELLES2) Le secrétaire général de l’OTAN, Anders Fogh Rasmussen, a annoncé, ce mardi (23 avril) lors de la réunion des ministres des affaires étrangères de l’Organisation, que le projet Standex (Stand-Off Detection of Explosives), qui vise à la détection à distance des porteurs d’explosifs dans les transports en commun, sera testé dans une capitale européenne au mois de juin. Le projet initial – préparé en novembre 2012 – parlait d’un test dans le métro parisien à la station Bibliothèque François Mitterrand.

Un projet multinational pour lutter contre les poseurs de bombes

Cet exercice s’inscrit dans le projet commun de lutte anti-terroriste du Conseil OTAN-Russie, dispositif technologique issu de la coopération dans le domaine scientifique et technique. Lancé en 2009 et soutenu par le programme de l’Alliance atlantique “pour la science au service de la paix et de la sécurité”, ce projet « est un programme multinational mené par un consortium de laboratoires et d’instituts de recherche (allemands, français, russe, néerlandais, italiens entre autres) ». Cette annonce intervient à peine une semaine après les attentats qui ont touché les Etats-Unis à Boston où un tel dispositif aurait pu se révéler précieux.

Un exercice sur les menaces contre les avions de ligne

Le secrétaire général a également annoncé qu’un exercice « réel de défense contre les menaces terroriste pesants sur les appareils civils » serait mené en septembre afin de tester le système conjoint du Otan-Russie de coordination de la circulation aérienne.

Thomas Le Bihan

Etudiant en "Affaires Publiques parcours Gouvernance Européenne" à Paris I. Stagiaire à B2. Suit l'actualité du Parlement européen.