Préparons la couronne pour la défense européenne ?

Arnaud Danjean pointe là où çà fait mal lors de la Conférence annuelle de l’Agence européenne de défense (Crédit : EDA)

(BRUXELLES2) C’est le seul intervenant a avoir été applaudi, spontanément, avant la fin de son intervention, durant la conférence annuelle de l’Agence européenne de défense jeudi (21 mars) au Albert Hall à Etterbeek (Bruxelles).

Arnaud Danjean, le président de la sous-Commission défense (UMP/PPE) du Parlement européen, n’a pas mâché ses mots. Dans un an, on risque « d’assister au cortège funèbre de l’Agence européenne de défense » pointant l’absence « de volonté politique forte sur le long terme en matière de défense ».

Nous avons besoin de leaders politiques !

Reprenant le titre de la conférence, “European Defence Matters”, l’eurodéputé s’est demandé si c’était vraiment le cas pour les leaders européens pointant l’absence de vision politique : « on peut avoir les meilleurs capacités ou les meilleurs paroles, mais à quoi ça sert ? (…) Nous avons besoin de leaders politiques et d’engagements volontaires. » Et d’ajouter : « Je ne sais pas aujourd’hui dans les capitales quelle est la réelle volonté d’avoir une politique de défense (…) »

Que tous les ministres commencent à assister aux réunions !

Lorsque la modératrice de la conférence lui a demandé le vœu qu’il formulerait pour améliorer l’Europe de la défense, l’eurodéputé a répondu qu’il souhaiterait « que tous les ministres de la défense assistent aux réunions pour commencer » !

La France seule au Mali ?

Le député a profité de son intervention pour dénoncer le manque d’implication européenne dans l’intervention au Mali. « Nous avons une stratégie européenne de sécurité (qui décrit parmi les principales menaces) le terrorisme ».  Une stratégie pour le Sahel a « été décidée ». « Mais qui est allé (au Mali) pour combattre le terrorisme ?” s’est-il interrogé.  « Nous sommes 27 dans l’Union mais un seul au Mali ».

Thomas Le Bihan

Etudiant en "Affaires Publiques parcours Gouvernance Européenne" à Paris I. Stagiaire à B2. Suit l'actualité du Parlement européen.