Les formateurs baltes et nordiques arrivés à Bamako. Une première pour les Lituaniens (Maj)

La cérémonie de remise du drapeau avant le départ au Mali des deux militaires lituaniens (crédit : ministère lituanien de la Défense)

(BRUXELLES2) Les formateurs du “team” balto-nordique – finlandais, suédois, lituaniens * – sont également arrivés, dimanche (24 mars), pour participer à la mission de l’Union européenne de formation de l’armée malienne (EUTM Mali).

Une première africaine pour les Lituaniens

Précisons que pour les deux Lituaniens, membres de la brigade d’infanterie motorisée “Roi Mindaugas”, cette mission a un petit aspect de nouveauté, puisque c’est la première contribution à une mission sur le continent africain. « Le renforcement des structures de sécurité africaines est une des priorités de l’Union européenne » avait estimé le ministre lituanien de la Défense, Juozas Olekas, avant leur départ.

Tous ont été suivre une formation et une mise en condition à la vie africaine à la brigade de Pori à Säkylä en Finlande, qui sert de lieu d’entraînement pour tous les casques bleus finlandais partant en mission à l’étranger.

Démarrage : début avril

La formation doit démarrer début avril. Plus exactement les premiers soldats maliens qui seront formés arriveront le 2 avril. La formation démarrant dans les jours suivants. La majorité des effectifs sont désormais sur place, à l’exception des Espagnols qui n’arriveront sur place que le 13 avril : 32 hommes de la Legion de Viator (Alméria) serviront de force de protection (1 lieutenant, 3 officiers de protection et 28 hommes) et 15 instructeurs qui viendront s’ajouter aux 8 militaires espagnols déjà sur place, ainsi que nos collègues d’Europapress.

* Les Norvégiens ne participent finalement à ce team

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Commentaires fermés.