Le KDC 10 néerlandais découvre Bamako

déchargement des marchandises sur Bamako (crédit : ministère néerlandais de la Défense)

(B2) L’avion de transport néerlandais KDC10 a effectué son premier vol vers Bamako, dans le cadre du soutien à l’opération Serval au Mali. Le cabinet (gouvernement) avait, jusqu’à présent, mis une réserve à l’emploi de cet appareil vers Bamako, n’autorisant un vol que vers le Tchad, estimant la situation dans la capitale malienne peu sûre. Cette réserve a été levée. L’appareil a quitté la base aérienne de Eindhoven jeudi vers la France pour prendre des marchandises avant de reprendre l’air vers Bamako. Il est rentré dans la nuit de vendredi à samedi annonce la défense néerlandaise.

Un avion multifonctionnel

L’armée de l’air néerlandaise a acheté en juin 1992, deux DC-10, à la compagnie aérienne Martinair. Ils ont été convertis au transport multifonctionnel et avions ravitailleurs et mis en service à la mi-1995. L’avantage du KDC-10 (comme son concurrent l’A330) est son adaptabilité et la possibilité de transporter sur de grandes distances de grosses quantités de marchandises ou du personnel. En configuration fret, il peut transporter maximum 65 tonnes. En configuration mixte passagers/ fret, il peut transporter 165 personnes une demi-charge de fret. En configuration ravitailleur, il délivre 1750 litres de carburant par minute par un système RARO avec une perche (boom) de 8 mètres de long située à l’arrière de l’appareil qui peut être étendue à une longueur maximale de 15 mètres.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).