C’est le moment de pousser les feux M. le Président

(BRUXELLES2 à Strasbourg) On ressent tout de même une certaine timidité à écouter François Hollande, à la fois sur l’Afrique comme sur la politique de défense européenne. A peine un paragraphe dans son discours d’introduction devant les eurodéputés ce mercredi (6 février). Et des mots assez attendus et assez consensuels, somme toute, avec très peu de nouveauté ni d’engagement. Fort de son “succès” au Mali, et du soutien politique européen général, qui lui donne une certaine « légitimité » – comme il l’a rappelé lui-même -, le président français aurait pu poussé un peu son avantage, pour donner une vraie politique africaine à l’Europe. Alors que le tournant vers l’Est a, depuis plusieurs années, occupé les esprits européens, le rivage sud et surtout l’Afrique ont bien besoin d’alliés au niveau européen. Faut-il rappeler que l’Afrique avait été la grande “oubliée” des partenariats stratégiques sur lesquels s’étaient penchés les Européens il y a trois ans.

Il en est de même de l’Europe de la Défense qui a été un peu laissée au rancart ces derniers. Cela évolue. Mais, au moment où chaque pays se débat dans des questions budgétaires inextricables, la défense apparait dans nombre de pays comme la clé d’ajustement parfaite. Et les lendemains pourraient être sombres. Ce que la France a pu faire au Mali, un autre pays aurait-il pu le faire au Nigeria ou en Guinée-Bissau ? Ce n’est pas sûr…  En matière de défense, il n’y a pas besoin de réforme. Tous les instruments pour une « Europe différenciée » – comme François Hollande a appelé de ses voeux —sont là : groupe d’avant-garde, Coopération renforcée, coopération structurée, assistance mutuelle… Tout est prévu… sur le papier. Il faut maintenant remplir les cases. C’est le moment de pousser les feux M. le président…

Lire aussi :

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

2 réflexions sur “C’est le moment de pousser les feux M. le Président

  • 10 février 2013 à 10:19
    Permalien

    Le grand problème de Hollande, c’est qu’il n’a ni idées, ni convictions, sinon celles de louvoyer pour conquérir et se maintenir au pouvoir, en fidèle émule du machiavélisme mitterrandien. Il n’y a rien à attendre du nouveau président français, en tout cas aucun projet ambitieux sur l’Europe. Le Mali fut pour lui une divine surprise et une entreprise facile (il a donc pu la conduire, parce qu’elle était facile), l’Europe est une question plus complexe. Et l’Europe de Hollande se limite à faire de la France le chef du club Med.

Commentaires fermés.