Profanation de cimetières serbes au nord Kosovo

(B2) Après la profanation dimanche (20 janvier) de plusieurs cimetières « serbes » au nord Kosovo (Klokot, Prilužje, Miloševo et Plemetina) et de lieux de culte à Đakovica, la mission européenne « Etat de droit » (EULEX) au Kosovo a tenu à condamner « les actes de vandalisme ou de toute forme de violence. La protestation pacifique est normale dans toute société moderne et démocratique. Mais la profanation délibérée de cimetières et de lieux de culte doit être absolument condamnée. EULEX appelle les citoyens à respecter la loi et s’abstenir de tout acte de violence. » Et d’ajouter : « La police et les procureurs d’EULEX surveillent de près la situation et la coordination avec la police du Kosovo et la KFOR. EULEX est prête à intervenir et à soutenir le maintien de l’ordre, en cas de besoin. » A Dakovica, selon le média serbe B92, la police kosovare KPS et la KFOR de l’Otan se sont rapidement déployées empêchant tout dégât.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Inscrivez-vous à notre newsletter