La Hongrie participera à l’opération EUTM Mali

(BRUXELLES2) La Hongrie devrait annoncer jeudi sa participation concrète à l’opération européenne de formation de l’armée malienne (EUTM Mali). « Le nombre de personnel hongrois déployé doit encore être précisé. Le ministère de la Défense y travaille » comme nous l’a précisé un diplomate en poste à Bruxelles. Mais selon d’autres informations, la Hongrie pourrait fournir entre 5 et 10 officiers et militaires, dont la fonction doit encore être débattue. Pour les Hongrois, c’est vrai, « le terrain africain n’est pas notre priorité, nous sommes plus tournés vers les Balkans ou la Géorgie », m’a expliqué un connaisseur du pays. Et nous regardions un peu le Mali comme un sujet très français. Mais là « nous sommes face à un problème global, qui ne concerne pas seulement un ou deux pays, mais tous les pays européens, la Hongrie également ». Si le Mali est déstabilisé, le risque est grand de voir d’autres pays voisins atteints. Et il y a aussi parmi les « djihadistes » des personnes qui ont un passeport européen. Ceux-ci peuvent demander entrer dans l’espace Schengen sans souci. Et le risque terroriste est aussi présent à Berlin, Varsovie ou Budapest ».

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Inscrivez-vous à notre newsletter