En route vers l’Ouest pour le Godetia

(BRUXELLES2) Le navire de soutien logistique Godetia (A-960), de la marine belge, appareille de son port d’attache, Zeebruge, la semaine prochaine (mardi 5 février). Direction pour ses 75 membres d’équipage: la côte ouest-africaine. Et le capitaine de corvette Luc Desanghere au commandement. Avec une mission qui n’a pas de rapport direct avec la crise malienne. Il va ainsi participer au programme sous conduite américaine “Africa Partnership Station” (APS) pour « perfectionner les compétences des marines africaines ». Conduit sous la houlette de la garde côtière américaine (US Coast Guard), il vise à sécuriser la navigation maritime internationale : piraterie et vols à main armée, lutte contre la pêche illégale, le trafic d’êtres humains et d’armes, trafic de drogues, et autres prébendes… Un programme plus spécifique est tourné vers le Bénin, le “Maritime Capacity Building Benin” (MCB). Un pays qui est un des « partenaires privilégiés » de la Belgique. La composante Marine soutient ainsi particulièrement la marine béninoise dans le développement de sa capacité maritime. Des étudiants béninois seront d’ailleurs embarqués à bord du Godetia pour une formation approfondie au niveau de tous les aspects de la sécurité maritime. Durant la mission, le Godetia en profitera pour acheminer 213 m³ de biens humanitaires au Sénégal, au Bénin, au Congo et en Gambie. Une aide rassemblée par différentes ONG’s et destinées à des projets tels que des hôpitaux et des écoles. Une mission identique, avec ses trois objectifs s’était déroulée en 2011. Le retour est prévu pour le 9 mai 2013 (jour de la fête de l’Europe).

Lire également (sur le programme européen) : “Crimgo” se lance à l’assaut des pirates de l’ouest-africain

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).