Les drones américains suspendus de vol à Djibouti

(BRUXELLES2, exclusif) La douzaine de drones américains (Reaper et Predator) présente au Camp Lemonnier de Djibouti est interdite de vol dans la petite république de la Corne. Les autorités locales ont pris cette décision après un incident qui est survenu dans la nuit de jeudi à vendredi. Un incident mécanique à l’atterrissage – un « posé dur » en jargon aéronautique – a légèrement fracassé le RQ 1 (Predator). Mais surtout il a causé l’immobilisation de l’unique piste de l’aéroport international, qui est à double usage, civil et militaire. CE qui a retardé notamment le vol d’Air France. Un officier US interrogé par B2 a confirmé à m-mots cet incident sans trop vouloir s’étendre. Plutôt que ‘une interdiction de vol par les autorités locales, il préfère parler d’une mesure de précaution, classique en cas d’accident, le temps d’éclairer les circonstances du crash, et d’apporter des mesures supplémentaires de sécurité.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).