Les journalistes peuvent aller en Afghanistan, pas les eurodéputés !

(BRUXELLES2) Alors que le service diplomatique européen (SEAE) a organisé une visite de quelques journalistes en Afghanistan (une première, en trois ans…, à saluer), les eurodéputés ont montré une certaine mauvaise humeur. Comme l’a rappelé, avec iro la vice-présidente de la sous-commission Défense, Norica Nicolai, « Jusqu’à présent on avait refusé aux parlementaires européens d’aller sur place pour des raisons de sécurité. Je suis donc ravie d’apprendre que des journalistes peuvent participer à une visite. J’espère que ce sera bientôt au tour des eurodéputés et que nous pourrons enfin voir par nos propres yeux et non par un miroir » ce qui se passe sur place. Une ironie qui cache mal une certaine mauvaise humeur…

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Inscrivez-vous à notre newsletter