L’embargo sur les armes vers la Syrie prolongé

(BRUXELLES2) L’interdiction de toute vente d’armes « à la Syrie« , imposé par l’Union européenne, va être prolongé. D’après les informations communiquées à B2, cette décision pourrait être prise dans les « jours qui viennent ».

Il s’agit de reconduire les sanctions déjà mises en place (embargo sur les armes, sur le pétrole, sur différents matériels économiques, etc.) pour une durée d’un an. Rappelons que ces sanctions avaient une durée limitée en se terminant le 1er décembre. La mesure devrait être prolongée de 12 mois, par le biais d’une décision approuvée lors d’une des prochaines réunions du conseil (par exemple lors du Conseil des Affaires étrangères en formation « Commerce » le 29 novembre) ou auparavant en procédure écrite.

NB : Précisions qu’il s’agit d’une interdiction de vente « à la Syrie » et non « en Syrie ». Maintenant rien n’interdit à un pays tiers non membre de l’Union européenne de vendre des armes ou des équipements défensifs puisqu’aucune sanction n’a été établie au plan international (par le conseil de sécurité de l’ONU).

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).