L’embargo sur les armes à la Syrie prolongé, mais de trois mois seulement

(BRUXELLES2) L’embargo sur les armes à la Syrie ne sera pas prolongé d’un an mais seulement de trois mois, renouvelables. La décision devrait être avalisée ce jeudi (29 novembre) par les ministres de l’UE (réunis en formation « Commerce »). Elle intervient au terme d’un accord intervenu entre les ambassadeurs européens (réunis en Coreper) mercredi. Ce délai de trois mois – au lieu d’un an – « change la donne », a expliqué à B2 un diplomate. Toute décision – pour prolonger la décision ou pour changer le contenu – requiert l’unanimité. Une prolongation d’un an aurait rendu plus difficile toute discussion, obligeant l’Etat (la France notamment) voulant amender le contenu à recueillir le consentement de tous les autres. Dans l’hypothèse d’un renouvellement régulier, la question peut apparaître plus anodine. Cela permet – durant ce temps – « d’étudier différentes mesures » de levée partielle d’embargo… et aux esprits « d’évoluer ».

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).