Lady Ashton ou la moins aimée des citoyens européens

(BRUXELLES2) 2/10. Voici la note attribuée au travail de Catherine Ashton lors d’une enquête réalisée par l’agence de communication Burson-Marsteller et le media en ligne EurActiv – 1 étant la plus mauvaise et 10 la meilleure. C’est peu, très peu. C’est d’ailleurs la plus mauvaise des notes moyennes attribuées aux principaux responsables politiques européens. Seul le président de la Commission, José-Manuel Barroso, la talonne de près avec son 2,5/10. De manière générale, c’est la Commission toute entière qui serait de moins en moins bien perçue par ses citoyens. La moitié des personnes interrogées ont donné une note de 3/10 à l’exécutif bruxellois. Honneur aux femmes pourtant puisque seules la Commissaire Georgieva chargée de l’aide humanitaire et de la gestion de crise et la Commissaire Kroes chargée de la stratégie numérique s’en sortent plutôt bien – vu la sévérité de la notation – avec respectivement 5,5/10 et 6/10…

Une tendance générale

Pour Karel Lannoo, directeur du Centre d’Etudes politiques européennes, think tank bruxellois, ces mauvais scores rentrent dans une tendance plus générale. «Regardez en Europe, qui fait mieux (que Barroso) ? La seule a être encore debout c’est Merkel. Et ces gens là ont plus de pouvoir.» explique t-il. Mais il doit admettre que les institutions européennes ont bien du mal à faire connaître et à faire apprécier leur travail. «Elle (Ashton) ne peut être tenue responsable que dans une certaines mesure. Le problème c’est que les Etats membres n’ont pas de volonté et que c’est elle qui prend les critiques.» Toujours selon M. Lannoo, le point positif du sondage est le fait que les discussions sur l’Europe prennent de plus en plus de place dans le débat public est pour lui, une preuve que le dialogue s’assainit.

Lire l’article complet sur Euractiv Télécharger l’étude