Un thonier espagnol espagnol attaqué, 7 suspects embarqués

Arrestation des suspects par la force d'intervention du Hr Ms Rotterdam (crédit : marine néerlandaise)

(BRUXELLES2) Les pirates ont encore quelques ressources. Et l’approche de la fin de la mousson signifie pour eux l’ouverture d’une nouvelle saison de « chasse ». Le thonier basque « Izurdia » – qui appartient à l’armateur Atunsa – en a fait les frais cette semaine. Il a été attaqué par des pirates mercredi après-midi (10 octobre), vers 2 heures locales (17h Madrid) alors qu’il naviguait à environ 330 miles de la capitale somalienne au sud est de Mogadiscio, à la position 00.26° Nord, 50.39° Est. Les agents de sécurité ont effectué des tirs d’intimidation sur leurs attaquants. Et le capitaine du navire a poussé les moteurs à toute vitesse, rapportent nos collègues de Deia, le quotidien basque espagnol. Les assaillants ont alors abandonné.

L’appel de détresse avait été répercuté rapidement sur les Etats-Majors anti-piraterie de l’OTAN et de l’UE. « Après coordination entre les états-majors de l’OTAN et de l’UE des groupes de travail, c’est finalement le Rotterdam qui a été chargé d’intercepter les pirates », raconte le commandant Bekkering, chef de la force de la CTF 508 (OTAN). Un skiff a été repéré. Et l’hélicoptère de bord, un Cougar, a effectué des tirs de semonce pour stopper sa fuite. Ce qui a permis à l’équipe d’arraisonnement de se saisir des 7 suspects qui se trouvaient à bord.

C’est la seconde tentative des pirates sur les thoniers en quelques jours. Le 2 octobre, en effet, le Doniene – qui appartient au même armateur – avait été accroché par un autre skiff suspect, heureusement sans suite. L’Izurdia, lui-même, avait déjà fait l’objet d’une attaque pirate est attaqué par les pirates, mais il y a trois ans, en septembre 2009, au plus fort des attaques des pirates contre les pêcheurs basques, galiciens et bretons.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).