Actu BlogProtection Civile

Les députés réclament plus de prévention au niveau des feux de forêt (Maj)

( credit : Army National Guard )

(BRUXELLES2) Les eurodéputés du sud de l’Europe ont saisi la présidence chypriote sur les raisons des feux de forêt de cet été. Ils protestent tout particulièrement quant à l’abandon de financement spécifique en matière de prévention des risques d’incendies au niveau européen. Conséquence, selon le groupe «Forêt» du Parlement européen : la gestion et l’entretien des espaces forestiers en Europe se sont fortement dégradés. Un manque de financement spécifique qui a fait subir à l’Espagne «des incendies particulièrement dévastateurs (…) plus de 150.000 hectares touchés du 1er janvier au 28 août, soit 0,55% de la surface forestière du pays». Et il regrette la même situation au Portugal (84.000 hectares), en France (plus de 1.900 hectares) et en Grèce où «l’île de Chios a subi des pertes inestimables». Gaston Franco, membre UMP et président du groupe parlementaire «Forêt» demande donc à ce que le futur mécanisme européen de protection civil ainsi que le futur règlement sur le développement rural fasse la part plus importante aux mesures de prévention. En d’autres termes, les députés demandent à ce que plus d’argent européen soit alloué à l’entretien des forêts du sud de l’Europe. Mieux vaut prévenir que guérir, disent-ils en quelque sorte.

Le problème c’est que les pays du nord de l’Europe ne veulent pas financer pour les pays du sud, nous explique Gaston Franco. Même si “Le sud mérite toute la considération de l’Europe“. “Et même si “ça ne concerne pas seulement les feux de forêts” mais toute catastrophe, naturelle ou technologique, qui peut frapper l’un des pays membres. Dans ce contexte, le groupe “Forêt” ne compte plus vraiment sur le moindre accord au niveau des 27. L’espoir maintenant, c’est d’arriver à signer une coopération renforcée, et pour cela, il leurs faut un minimum de 9 signataires. “Nous espérons donc qu’avec l’arrivée (le 1er juillet 2013) de la Croatie dans l’Union Européenne”  un tel accord pourra être trouvé avec les pays du sud, avoue M. Franco. D’autant plus que la gravité de la situation environnementale devrait s’accentuer dans les années à venir.

Une ligne budgétaire existait il y a de cela quelques années.  Et “elle avait fait la preuve de son efficacité” proteste M. Franco. Mais c’est le Parlement européen qui avait, à l’époque, estimé que la prévention n’était pas de la compétence de l’UE, mais bien de celle des Etats membres. “Ca n’était pas une ligne budgétaire extraordinaire. C’était une poignée de millions d’euros, mais elle permettait un effet de levier intéressant” continue M. Franco. L ‘euro-député insiste. “Un nouveau financement pour un mécanisme de prévention ne remplacerait en rien la prestation des Etats, mais leurs prêterait simplement main forte“.

Lire aussi : Des Canadairs européens au secours du Portugal

Rédaction de B2

© B2 - Bruxelles2 est un média en ligne français qui porte son centre d'intérêt sur l'Europe politique (pouvoirs, défense, politique étrangère, sécurité intérieure). Il suit et analyse les évolutions de la politique européenne, sans fard et sans concessions. Agréé par la CPPAP. Membre du SPIIL. Merci de citer "B2" ou "Bruxelles2" en cas de reprise