Un Italien à la tête de la force anti-pirates de l’UE

(BRUXELLES2) C’est le contre-amiral Enrico Credendino, actuel commandant du Groupe naval italien et de la force amphibie italo-espagnole, qui commandera la flotte de lutte anti-pirates (EUNAVFOR Atalanta) au large de l’Océan indien, à partir du 6 août. Il remplace ainsi le commandant de la flotte actuellement sur zone, le Français Jean-Baptiste Dupuis. NB : il s’agit de la rotation normale des commandants de flotte qui changent normalement tous les 4 mois.

Né à Turin en 1963, diplômé en sciences navale et maritime, et en sciences politiques, Enrico Credendino a commandé le navire de patrouille Spica (1992-1993), la frégate Maestrale (2000-2001), le premier escadron de patrouille (2001-2002), le destroyer Mimbelli (2006-2007). Il a également dirigé l’école de cadets de l’académie navale (2002-2007) et fait plusieurs passages à l’Etat-Major de la marine, d’abord comme officier chargé de la politique maritime (1999-2000), puis comme chef du service des alliances politiques (2008-2010) et comme adjoint au département planification (décembre 2010- juillet 2011).

Il a gravi tous les échelons de la marine italienne : enseigne en 1983, lieutenant junior en 1984, lieutenant de vaisseau (lieutenant) en 1988, capitaine de corvette (lieutenant commander) en 1994, capitaine de frégate (commander) en 1998, capitaine de vaisseau (captain) en 2004 et promu au grade contre-amiral (commodore) en juillet 2011.

(NGV)

Lire aussi : Piraterie : la France prend le commandement de la force Atalante

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).