Trop de prisonniers politiques en Biélorussie. Martinov sermonné par Ashton

(B2) Catherine Ashton a profité de la présence à Bruxelles du ministre des affaires étrangères biélorusse, M. Martinov, pour lui rappeler que «des réformes et un attachement véritable aux valeurs communes que sont la liberté, la démocratie et les droits de l’Homme restent les fondements du Partenariat». Alors qu’elle saluait les réelles avancées réalisées par certains partenaires, cette réunion ministérielle du Partenariat oriental lui a permis de «faire part de la profonde préoccupation de l’UE face aux manquements (de la Biélorussie) pour ce qui est du respect des droits de l’Homme, de l’Etat de droit et de l’indépendance des médias». M. Martinov s’est ainsi fait sermonné par la Haute Représentante sur ses prisonniers politiques, ses politiques répressives ou encore l’importance d’élections législatives libres et régulières pour septembre prochain. «Le message que nous avons adressé à la Biélorussie a été clair: il ne saurait y avoir de prisonniers politiques au coeur de l’Europe ». L’UE souhaite cependant continuer à entretenir le dialogue, occasion de «mettre la Biélorussie en contact avec les valeurs démocratiques et les vertus de la coopération européenne».

 

Damien Kerlouet

© B2 - Bruxelles2 est un média en ligne français qui porte son centre d'intérêt sur l'Europe politique (pouvoirs, défense, politique étrangère, sécurité intérieure). Il suit et analyse les évolutions de la politique européenne, sans fard et sans concessions. Agréé par la CPPAP. Membre du SPIIL. Merci de citer "B2" ou "Bruxelles2" en cas de reprise

Commentaires fermés.