L’UE lance un dernier avertissement au gouvernement somalien de transition

(BRUXELLES2) Les ministres des Affaires Etrangères ont lancé, lundi, un dernier avertissement à Mogadiscio. Les “27” souhaitent en effet intensifier leurs pressions. Alors que la date butoir du 20 Août approche, ils conseillent vivement au gouvernement de « mettre en application ses engagements pour mettre fin à cette situation de transition et de montrer qu’ils agissent dans les intérêts du peuple somalien tout entier. »

Des retards préoccupants

Même si une feuille de route a été signée en juin dernier et que nombreux efforts ont été faits pour mettre en place une Constitution, les Européens sont particulièrement inquiets des différents retards et de leurs conséquences sur la transparence du processus politique de manière générale. Comme elle l’avait déjà fait dans ses conclusions du 14 mai dernier, l’Union Européenne rappelle à son partenaire somalien qu’une « extension du mandat des institutions fédérales de transition ne sera pas acceptée et les initiatives faisant obstacle aux réformes en Somalie susciteront des actions appropriées.»

Un nouveau gouvernement respectueux et transparent

La chose la plus importante maintenant est donc de convoquer une assemblée nationale constituante capable d’adopter une Constitution jusqu’à ce qu’un référendum puisse démocratiser le processus. L’UE souligne également l’importance «d’agir en pleine transparence». Comme il l’avait été décidé à Rome durant le Groupe de Contact International sur la Somalie (2 et 3 juillet 2012), le nouveau gouvernement devra donc exposer, dans un plan de travail présenté dans les 60 jours suivant sa formation, ses nouvelles priorités. Priorités à partir desquelles l’UE décidera ou non du maintien de son soutien à celui-ci. Pour que les ministres soient satisfaits de ces nouvelles orientations celles-ci devront porter tout particulièrement sur «la réconciliation, la transparence et la responsabilité, une gouvernance effective et un Etat de droit, la justice, les droits de l’Homme et les libertés fondamentales» et ceci partout «à travers le pays».

Lire aussi :

Damien Kerlouet

© B2 - Bruxelles2 est un média en ligne français qui porte son centre d'intérêt sur l'Europe politique (pouvoirs, défense, politique étrangère, sécurité intérieure). Il suit et analyse les évolutions de la politique européenne, sans fard et sans concessions. Agréé par la CPPAP. Membre du SPIIL. Merci de citer "B2" ou "Bruxelles2" en cas de reprise