Boeing surenchérit au Brésil face au Rafale de Dassault

(crédit : Boeing)

(B2) Boeing et son F-18 Super Hornet pourraient dépasser le Rafale de chez Dassault dans les carnets de commande brésiliens. Suite à une nouvelle offre de l’américain, Brasilia pourrait bien revenir sur sa décision préliminaire de commande de 36 appareils. Le F-18 Super Hornet, moins cher que son concurrent, devrait aussi s’accompagner d’un transfert de technologie. Transfert jusque là seulement proposé par Dassault. Selon le quotidien O Estado de Sao Paulo, Boeing offrirait «l‘opportunité de construire des composants pour les nouveaux Super Hornet».

L’entreprise américaine met le paquet sur le Brésil. Elle souhaite collaborer avec le constructeur aéronautique brésilien Embraer pour le développement du KC-390, un avion de transport militaire et de ravitaillement. Et la présidente Dilma Rousseff pourrait choisir la firme de Chicago pour son avion présidentiel : avec un Boeing 747 ; la présidente brésilienne vole actuellement « européen » avec un Airbus A319 acheté en 2004 par le président Lula.

Damien Kerlouet

© B2 - Bruxelles2 est un média en ligne français qui porte son centre d'intérêt sur l'Europe politique (pouvoirs, défense, politique étrangère, sécurité intérieure). Il suit et analyse les évolutions de la politique européenne, sans fard et sans concessions. Agréé par la CPPAP. Membre du SPIIL. Merci de citer "B2" ou "Bruxelles2" en cas de reprise