Des prises de commande en baisse chez DCNS mais un chiffre d’affaires en hausse

Pascal Le Roy et l'Amiral Magne lors de la livraison de l'Opv Gowind L'Adroit (crédit : DCNS)

(B2) DCNS enregistre des prises de commande en baisse, chutant de 31%, au premier semestre 2012. Soit 813 millions d’euros à comparer au 1,2 milliard d’euros au premier semestre de l’année précédente (2011). Le carnet de commande (14,18 milliards d’euros) est quant à lui est en légère décroissance par rapport à la même période l’année dernière. Cependant, en ce qui concerne le chiffre d’affaires, il a atteint les 1,4 milliards d’euros, légèrement en hausse par rapport au premier semestre 2011. Idem pour ses résultats opérationnels courants de 98 millions d’euros (à hauteur de 7% du chiffre d’affaires) contre 85 millions pour l’année dernière. Les principaux projets concernent la maintenance des frégates multi-missions FREMM et des sous-marins de la marine française.

DCNS souhaite ainsi doubler son chiffre d’affaires 2010 pour 2020, en misant sur une meilleure compétitivité et de bons investissements mettant «ainsi tous les atouts de notre côté pour réussir malgré un contexte économique difficile» pour citer Patrick Boissier, Président Directeur du groupe. Et ça devrait porter ses fruits, le groupe s’est engagé dans un programme de transformation depuis le début de l’année 2010 et ceci dans le cadre de son plan de croissance championship et basé sur l’investissement dans de nouveaux métiers tels que l’innovation, la protection commerciale ou les moyens industriels. DCNS a d’ailleurs connu également une augmentation de ses effectifs depuis la fin du premier semestre 2011 (245 employés supplémentaires).

Voir le communiqué de presse