Un nouveau livre blanc français, avec une sensibilité européenne

L'Hotel de Brienne, siège du ministère de la défense (crédit : DICOD)

(BRUXELLES2) La rédaction d’un nouveau Livre blanc sur la Défense a été lancée à Paris, le 13 juillet, la veille de la fête nationale. « La succession des chocs financiers internationaux, les révolutions politiques et sociales dans le monde arabe, les inflexions de la politique étrangère des Etats-Unis, les interrogations sur l’Europe de la défense, l’apparition de nouvelles zones d’instabilité, ou les caractéristiques nouvelles des conflits et des crises auxquelles nous sommes confrontés doivent nous conduire à mener une réflexion rénovée et approfondie » écrit le président de la République à Guéhenno Jean-Marie Guéhenno qui présidera la commission du Livre Blanc.

Ce livre « devra prendre en compte l’objectif que j’ai fixé de relance de l’Europe de la défense ». Une « attention particulière devra être donnée à la perception qu’ont les Etats émergents du rapport entre leur puissance nouvelle et leur responsabilité en matière de maintien de la paix et de la sécurité internationale, ainsi qu’à leur montée en puissance industrielle… ». Dans le même temps, une mission sur l’évaluation des suites de la décision, prise en 2009, de réintégration de la France dans les structures militaires de l’OTAN, qui devra rendre ses travaux le 31 octobre.

Cette commission comprendra un Allemand et un Britannique, des responsables des ministères de la Défense, des Affaires étrangères, de l’Économie, du Redressement productif, de l’Intérieur, des Outre-mer et de la Recherche, et du Parlement. On aurait pu souhaité puisqu’une inflexion était annoncée sur l’Europe de la défense, qu’un représentant de l’Union européenne soit en tant que telle présent parmi les 40 membres. Elle devrait rendre son rapport début 2013. Ce qui donnera le ton pour la future loi de programmation militaire de la période 2014-2019.

Télécharger : la Lettre de mission pour le Livre Blanc adressée par le président de la République à Jean-Marie Guéhenno

Comments are closed.