C’est l’été, les pilotes européens s’entraînent

Photo de famille des équipages participant à l'EATT 2012 (© EATC European Air Transport Command 2012) (BRUXELLES2) Un exercice commun de grande envergure a rassemblé plusieurs pilotes d’avions de transport aérien, de six pays différents (*), à Saragosse, du 4 au 15 juin. Une première ! Baptisé EATT 2012 (European Air Transport Training Event), cet exercice a eu pour objectif d’améliorer l’interopérabilité, tester en vol les concepts, techniques et stratégies élaborés dans le « cocon » de l’agence européenne de défense et de l’EATC, le commandement aérien européen à Eindhoven.

Au cours de ces deux semaines, plusieurs scénarios tactiques ont ainsi été simulés, au rythme de deux sorties quotidiennes: largage de colis, poser d’assaut sur terrain sommaire, navigation basse altitude, vol en patrouille ou encore opérations nocturnes. La deuxième semaine a été consacrée plus particulièrement aux scénarios de combat direct, notamment des missions d’extraction et des attaques en vol par les F-18 espagnols afin de tester les capacités de défense. Un exercice observé avec attention coté américain et de l’OTAN, qui ont « largement encouragé » cet exercice. Pour les Américains, « l’interopérabilité » de ses alliés, tant en termes de compétences que de matériel, est en effet primordial. Harmoniser au niveau européen représente ainsi pour eux « un intérêt considérable » non seulement au niveau stratégique mais aussi financier  comme l’explique un officier européen qui a participé à l’exercice. Le but de l’exercice était donc également de tester les compatibilités avec l’OTAN par exemple en effectuant des atterrissages sur du marquage OTAN.

Mais il reste du chemin à faire

Au niveau matériel, il existe des grosses différences selon les nations et l’exercice ne fait que les pointer du doigt. Il faut ensuite résorber « ces différences ». Au niveau des compétences, même constat : il n’existe pas de « certificat européen » qui garantirait que les pilotes disposent des mêmes compétences. Mais l’Agence Européenne de la Défense y « travaille ». A partir de 2014, une formation sera dispensée, de manière permanente, au niveau européen (European Advanced Airlift Tactics Training Course, EATTC) sur le modèle de ce que font les Etats-Unis depuis… 1984 ! Et l’EATT devrait être de plus grande envergure en 2013, avec plus de participants mais aussi des scénarios plus variés encore. L’Agence travaille aussi avec les Etats Membres pour développer un système européen de certification des compétences. Reste à savoir à quel niveau de sécurité, explique notre officier: car entre la patrouille, les recherches et secours, et le combat direct, le niveau de compétences requis n’est pas le même !

(*) Six Etats Membres ont participé à cet exercice commun : la Belgique avec un Hercules C-130, la République Tchèque avec un CASA 295, la France avec un Hercules C-130, l’Allemagne avec deux Transall C-160), les Pays-Bas avec un Hercules C-130 et enfin le pays hôte, l’Espagne avec un Hercules C-130 et un Casa 235, ainsi que quatre F-18 pour la simulation d’attaques aériennes. L’Autriche, la Bulgarie, l’Italie et la Norvège étaient également présents comme observateurs. Au total, environ 200 personnes ont été directement impliquées dans l’exercice.

Voici une vidéo de l’exercice:

Article à suivre sur l’exercice HOT BLADE 2012 : C’est l’été, les pilotes européens s’entraînent (2).

Lire aussi: Vrombissements de moteurs à Saragosse