Un ambassadeur chargé de suivre le retrait des soldats français d’Afghanistan

(B2) Stanislas Lefebvre de Laboulaye a été chargé d’une tâche délicate dans le cadre du retrait des soldats français d’Afghanistan : « assurer le suivi des accords de transit en cours de négociation ou restant à négocier avec des pays de la région pour permettre de disposer de différentes voies de sortie pour le désengagement logistique » comme l’ont confirmé aujourd’hui de façon conjointe les ministres des Affaires étrangères et de la Défense. Né à Beyrouth en 1946, il a fait des études de lettre à la Sorbonne et l’université de Vincennes et a travaillé comme assistant à l’université de Manchester. Diplomate de carrière, où il est entré à 32 ans, Lefebvre de Laboulaye a fait l’Ena (promotion Voltaire… ca vous dit quelque chose, la fameuse promotion De Villepin – Hollande – Royal…). Il a fait le rituel séjour à Bruxelles que tout diplomate sensé doit faire (:-)) de 1984 à 1987 à la Représentation permanente auprès des Communautés européennes chargé des questions institutionnelles, de l’Environnement et de la Recherche. Il a également été ambassadeur de Russie, récemment, de 2006 à 2008, notamment lors l’intervention russe en Géorgie et la négociation du plan en six points par la France. Ce qui est plutôt utile…