Un amiral Français à la tête de Nestor ?

(crédit : ministère français de la Défense / DICOD)

(BRUXELLES2, exclusif) C’est un ancien Alindien – commandant des forces françaises dans l’Océan indien de 2007 à 2009 – , qui pourrait prendre la tête de la mission européenne de renforcement des capacités maritimes dans l’Océan indien Eucap Nestor. Le board de sélection a retenu sa candidature qui doit désormais être entérinée par la Haute représentante. L’amiral Jacques Launay était jusqu’à peu (février) inspecteur général des armées. Il a également été d’attaché naval à l’ambassade de France à Bonn (de 1995 à 1998) et attaché de défense à l’ambassade à Londres (de 2004 à 2007). Il a participé à l’opération des Alliés pour le Kosovo (Allied Force/Trident) à bord du porte-avions Foch, comme sous-chef opération de la TF 470 au printemps 1999. C’est un adepte de la pensée à long terme. Lors d’une conférence à Dunkerque au début de l’année, il expliquait : « Il faut mesurer le temps long, qui manifeste la permanence et la volonté politique, l’intérêt stratégique sur le long terme, et non sacrifier à des réflexions de court terme ».

Né le 30 novembre 1954, Jacques Launay est entré à l’école navale en septembre 1974. Il sert d’abord sur le patrouilleur La Dieppoise à Nouméa à partir de 1977, puis sur le sous-marin Le Foudroyant en 1979. En 1980, il prend le commandement du dragueur Pivoine. Ayant suivi le cours d’officier détecteur, il est affecté en 1982 sur la frégate anti-sous-marine Tourville. Il exerce ensuite les fonctions de chef du service détection sur le porte-hélicoptères Jeanne d’Arc (1984 à 1986) puis sur la frégate antiaérienne Cassard. En 1988, il prend le commandement de l’aviso Commandant l’Herminier. Après un passage à l’état-major du commandement de la région et la zone maritime atlantique, il suit les cours de l’Académie militaire de Hambourg de 1990 à 1992 où il reçoit le prix « Clausewitz ». De 1992 à 1995, il est affecté à la direction du personnel militaire de la marine en tant que gestionnaire officiers. En 1998, il rejoint l’état-major de la force d’action navale, au sein de la division conduite des forces, et prend le 1er septembre 1999 le commandement de la frégate anti-sous-marine Latouche-Tréville à Brest jusqu’à l’été 2001. Après avoir suivi la session nationale de l’IHEDN, il devient, en 2002, sous-directeur « Affaires européennes et stratégiques » au SGDN.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Commentaires fermés.