Un diplomate bulgare manque d’être enlevé à Sana’a. L’UE condamne

(B2) Boris Genadiev Borisov, l’ambassadeur bulgare à Saan’a (Yemen) l’a échappé belle. Il circulait samedi en voiture sur une des principales artères de la capitale yémenite, quand un véhicule 4X4 a surgi et stoppé devant lui. Plusieurs hommes armés ont tenté de s’emparer de lui et de sa femme. Il a refusé de sortir. Et les hommes ont alors tiré sur le véhicule. L’ambassadeur a été blessé légèrement à l’oeil, apparemment par la vitre qui a éclaté près de lui. Tous deux ont pu s’échapper et se mettre à l’abri dans un centre commercial voisin. Les forces de sécurité yéménites sont intervenues rapidement. A la suite de cet incident, toutes les ambassades bulgares au Moyen-Orient ont été mis en alerte.

A Bruxelles, par la voix de son porte-parole, la Haute représentant de l’UE pour les Affaires étrangères a condamné cet incident et appelé « les autorités yéménites à prendre les mesures nécessaires pour assurer la protection des ressortissants étrangers et les diplomates et faire le maximum pour enquêter sur l’incident. » Cet attentat « est une preuve supplémentaire de la situation sécuritaire fragile au Yémen, y compris Sana’a » a-t-elle ajouté, réaffirmant un « soutien sans équivoque de l’Union européenne au Président Hadi, au gouvernement de consensus national et la mise en œuvre de l’initiative du GCC (le conseil de coopération des pays du Golfe). »

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).