Le battlegroup en renfort pour mission Althea en Bosnie

(BRUXELLES2) La mission EUFOR Althea en Bosnie-Herzégovine ne compte plus aujourd’hui que 650 militaires, a confirmé un militaire européen de haut rang récemment. Et encore… A ce niveau là, le rôle d’Althea pour assurer sa mission exécutive  reste plutôt théorique. Même pour fournir les effectifs de la réserve régionale (située hors du pays), il n’y a pas assez de monde. Les « préoccupations ont changé » de façon incontestable, reconnait à B2 cet officier. Faute de mieux, les ambassadeurs du COPS ont donc convenu, de façon tacite, de pouvoir utiliser, si nécessaire, les forces du battlegroup. Du moins, personne ne s’y oppose désormais plus…

Lire aussi :

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).