Chez François Hollande : Etrangers non admis

(BRUXELLES2 à Chicago) « Petit » couac pour la communication présidentielle. La conférence de presse du président de la république François Hollande à l’issue de la première journée du sommet de l’OTAN à Chicago, dimanche vers 18h, s’est déroulée selon le principe : « Etrangers non admis ».

Bleu blanc rouge obligatoire

Un filtrage avait été soigneusement organisé par le service de communication de la présidence de la République à l’entrée de la salle de presse pour vérifier la nationalité des journalistes entrant dans la salle. Résultat : tous les journalistes sans badge tricolore ont été exclus. Ou pour être plus précis tous ceux qui ne représentaient pas un média français ou ne faisaient pas partie de la presse accréditée Elysée. Exit ainsi des journalistes de l’agence de presse allemande DPA et d’autres nationalités. Pourtant, cette conférence se déroulait « on record », enregistrée par plusieurs télévisions (françaises faut-il préciser).

Une mesure de rétorsion contre Angela Merkel… ? 🙂 En tout cas pas très républicain ni très européen… ni même tout simplement très intelligent ! Car une bonne partie du message de François Hollande consistait à dire combien la position française avait été comprise, et acceptée, par la plupart des autres pays membres… A moins justement que ce ne soit pas le cas !

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).

Commentaires fermés.