Dernières nouvelles de la piraterie (22 avril). Le Mv Leila est libre

(BRUXELLES2) Selon un dernier bilan dressé par les forces européennes anti-piraterie, 8 navires marchands et 227 otages étaient encore aux mains des pirates, au 17 avril 2012. Ce sans compter les différents dhows et boutres indiens, yémenites et iraniens… et leurs occupants – qui ne sont pas habituellement décomptés par les forces anti-piraterie occidentales.

Le MV Leila est libre

Les pirates somaliens ont libéré le MV Leila, un navire battant pavillon panaméen capturé il y a quelques mois, ont confirmé des officiels du Puntland jeudi (12 avril) à nos confrères de Somalia Report. Une rançon de deux millions avait été demandée ; elle aurait été finalement ramenée à 150.000 $. Les ainés ont joué un rôle important dans cette négociation, relate notre confrère somalien. Les pirates ont refusé « une libération inconditionnelle » mais finalement « accepté une somme couvrant les dépenses de l’enlèvement ». Selon le témoignage d’un pirate, les « pirates ont essayé, à deux reprises, d’utiliser ce navire comme un bateau-mère. Mais sans succès. » Comme le propriétaire vient du Somaliland, « il y a eu des pressions pour libérer ce navire sans rançon ».

Autres nouvelles de la piraterie, lire :

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).