Actu BlogDéfense nationale

Au Royaume Uni, Northwood est passé en 2.0

Le Ministre de la défense britannique Philip Hammond et le maréchal Sir Stuart Peach inaugurent le JFC à Northwood, le 2 avril 2012 (crédit: MOD 2012)

(BRUXELLES2) Le Royaume Uni s’est doté, le 2 avril, d’un nouveau centre de commandement unifié, ou “Joint Forces Command” (JFC) en anglais. C’est une étape importante de la réforme de la défense, “la plus importante depuis une génération” affirme le ministère britannique de la Défense. Il s’agit de mettre en commun de nombreux organes de décision de l’armée britannique, dans une optique de rationalisation de l’organisation. Outre le fait d’apporter plus de cohérence au niveau des opérations, le JFC doit aussi permettre de rendre les investissements dans le matériel de défense plus “intelligents”. On retrouvera donc sous ce JFC, à la fois, les centres de commandement des opérations, mais aussi des institutions de formation, de renseignement, etc.

Le JFC, basé à Northwood (au nord de Londres), aura ainsi 30 000 individus (civils ou militaires) sous son commandement, y compris les soldats en opération (la majorité correspondant aux forces déployées en Afghanistan). C’est un officier de la Royal Air Force, Sir Stuart Peach – qui a le grade de Air Chief Marshal -, qui assure la direction du JFC, et 150 personnes  travaillent désormais directement pour ce nouveau centre de commandement, qui atteindra sa pleine capacité opérationnelle d’ici avril 2013.

Il est intéressant de noter que les USA s’étaient dotés d’un JFC en 1999 mais celui-ci a été démantelé 10 ans plus tard… pour réduire les coûts de la défense US. Ce qui, comme le souligne The Guardian, “soulève des questions quant à l’utilité pour le Royaume Uni d’en avoir un“. Selon Sir Stuart Peach, la comparaison n’est pas pertinente car ils correspondent “à des rôles différents“. Selon lui, le nouveau JFC sera “la colle qui aidera à relier” l’armée de terre, la Royal Navy et la Royal air force. Son but est de faire en sorte que “les leçons des opérations actuelles arrivent plus vite aux opérations futures.”

NB : Cette réforme de la hiérarchie militaire britannique n’est pas anodine. En effet, est-ce utile de le rappeler, c’est à Northwood, sous commandement britannique, que se situe le Quartier Général d’opération (OHQ, en anglais) de la mission européenne anti-piraterie EUNAVFOR Atalanta, situé dans le même bâtiment (immeuble) que le commandement de l’opération anti-piraterie de l’OTAN “Ocean Shield”.

Rédaction de B2

© B2 - Bruxelles2 est un média en ligne français qui porte son centre d'intérêt sur l'Europe politique (pouvoirs, défense, politique étrangère, sécurité intérieure). Il suit et analyse les évolutions de la politique européenne, sans fard et sans concessions. Agréé par la CPPAP. Membre du SPIIL. Merci de citer "B2" ou "Bruxelles2" en cas de reprise