La Haute représentante dément tout parallèle entre Toulouse et Gaza… en anglais

(B2) C’est par un communiqué en anglais que la Haute représentante pour les Affaires étrangères de l’UE, Catherine Ashton, a tenu à démentir toute confusion entre la situation à Gaza et l’attentat meurtrier de l’école Ozar Hatorah de Toulouse. Le communiqué est en anglais (*)… « The High Representative strongly condemns the killings at the Ozar Hatorah school in Toulouse yesterday and extends her sympathies to the families and friends of the victims and to the people of France and the Jewish community. We want to make this clear, because her words yesterday at the UNRWA event were grossly distorted by one of the news agencies. In her remarks, the High Representative referred to tragedies taking the lives of children around the world and drew no parallel whatsoever between the circumstances of the Toulouse attack and the situation in Gaza. »

(*) Ce qui constitue une nouvelle infraction aux règles en vigueur qui veut que tous les communiqués de la Haute représentante soient rédigés en anglais ET en français. Ces deux langues constituant avec l’Allemand les trois langues de travail du service diplomatique européen. Cette règle est violée en permanence. Il aurait été aussi assez délicat car l’attentat s’est déroulé en France que le communiqué soit rédigé aussi en français.

Télécharger le discours prononcé sur les réfugiés en Palestine et le démenti dans les Docs de B2 (*)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).

Une pensée sur “La Haute représentante dément tout parallèle entre Toulouse et Gaza… en anglais

  • 22 mars 2012 à 12:33
    Permalink

    Bonjour,

    Elle traite d’un sujet relevant de la seule responsabilité des autorités françaises. Elle n’est donc pas dans son rôle…
    Par ailleurs, elle aurait pu faire un effort pour s’exprimer en langue française car le sujet est typiquement franco-français.

Commentaires fermés.