Sept ministres du gouvernement syrien sur liste noire

(B2) Sept ministres du gouvernement syrien sont venus rejoindre aujourd’hui la liste noire les interdisant de séjour et gelant leurs avoirs dans l’Union européenne :

  • le ministre de la santé, Dr. Wael Nader Al–Halqi, car « sous son autorité, les hôpitaux ont reçu l’ordre de refuser de soigner les protestataires » ;
  • le ministre des affaires présidentielles, Mansour Fadlallah Azzam ;
  • le Ministre des communications et de la technologie, Dr. Emad Abdul-Ghani Sabouni, pour avoir « gravement entravé (la) liberté d’accès aux médias » ;
  • le Ministre de l’éducation, Saleh Al-Rashed, pour avoir laisser utiliser « les écoles comme prisons de fortune » ;
  • le Ministre du pétrole et des ressources minières, Sufian Allaw ;
  • et le Ministre de l’industrie, Dr Adnan Slakho car ces « ressources constituent une source importante de soutien financier pour le régime » ;
  •  le Ministre des transports, Dr. Fayssal Abbas, pour avoir « fourni un soutien logis­tique à la répression ».

En revanche, le président de la chambre de commerce de Damas, Emad Ghraiwati, qui a également la nationalité américaine a été retirée de la liste noire.

Télécharger le règlement

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).