Actu BlogBalkans

5 agents du ministère serbe de l’Intérieur placés en garde à vue au Kosovo

(B2) Cinq personnes – qui seraient des agents du ministère serbe de l’Intérieur – ont été placés en garde à vue pour une durée de 30 jours au Kosovo a précisé la mission européenne Eulex (Etat de droit) dans un communiqué. On les soupçonne d’avoir exercé « une pression indue » sur des citoyens de Partesh / Parteš visant à ne pas reconnaître les institutions du Kosovo. Ils avaient été arrêtées samedi (25 Février) à Gjilan (à l’est de Pristina, près de la Macédoine/Fyrom) et ont comparu dimanche (26 Février) devant un juge de première instance de la mission Eulex – en compagnie d’un sixième homme qui a été libéré sur le champ. L’affaire a été transférée au bureau du procureur spécial du Kosovo (SPRK) et le QG de EULEX affirme vouloir « continuer à suivre de près cette affaire ». Selon les médias serbes, notamment la radio B92, les hommes auraient été arrêtés en possession d’armes dont un fusil de précision M48, un pistolet, des balles de calibre 7,62, deux uniformes de la police et quatre ordinateurs portables.

NB : Cette affaire arrive à un moment délicat pour la Serbie qui espère se voir reconnu le statut de “pays candidat” à l’Union européenne par les 27 ministres des Affaires européennes, demain (mardi 28 février). Elle démontre un lien plus qu’étroit entre les autorités serbes de Belgrade et les Kosovars serbes.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).