La libération du dhow iranien : pas sans dégât

(BRUXELLES2) Si la marine US a abondamment communiqué sur l’opération de libération des 13 pêcheurs iraniens, jeudi dernier (5 janvier), elle a été plus discrète sur le sort des pirates. Et pour cause ; cette opération ne s’est pas passée sans dégât coté pirates. En fait de 15 pirates appréhendés par les forces américaines : 3 sont morts, et 4 ont été blessés. Les 12 suspects (8 valides, 4 blessés) ont, de fait, été remis (très rapidement) par les forces américaines au Yemen. A charge pour lui de les convoyer ailleurs. La marine yemenite vient, ainsi que le rapporte le site Somalia Report, de confier les 12 suspects aux autorités du Puntland et incarcérés dans la prison centrale de Bossasso. Les corps des trois autres pirates ont été également transférés, dont deux remis à leur famille. Ils avaient apparemment tenté de répliquer aux forces US, ou du moins n’avaient pas jeté immédiatement leurs armes par-dessus bord comme les survivants, selon le témoignage d’un pirate local dont le frère figurait parmi les suspects arrêtés par la marine US.

Lire également : 13 pêcheurs iraniens libérés par la marine US. Un geste diplomatique aussi).